Comment soigner l’Arthrose zygapophysaire ?

Arthrose zygapophysaire

L’être humain, tout au long de sa vie, peut souffrir de nombreuses maladies. Certaines de ses affections peuvent être bénignes tandis que d’autres peuvent devenir graves. Au nombre de ses pathologies, il y a l’arthrose zygapophysaire. Bien que de nombreuses personnes soient touchées par zygapophysaire arthrose, très peu savent ce dont il s’agit. Si vous faites partie du lot, alors ce sujet d’article vous est adressé !

Arthrose Zygapophysaire : Ce qu’il faut savoir

L’arthrose zygapophysaire est une pathologie qui touche les articulations zygapophysaires. Ses assemblages organiques se trouvent au niveau des voûtes vertébrales. Par conséquent, elle touche la colonne vertébrale et provoque des maux de dos. Ces douleurs se ressentent des articulations cervicales jusqu’à celles lombaires.

Les articulations zygapophysaires sont celles qui font la jonction entre les arcs vertébraux. L’arthrose zygapophysaire touche exclusivement les interapophysaires postérieures de la colonne vertébrale. Il existe deux types d’arthroses à savoir l’arthrose zygapophysaire cervicale et zygapophysaire arthrose lombaire. Le premier type d’arthrose zygapophysaire agit sur la nuque tandis que le second type d’arthrose impacte le bas du dos.

Zygapophysaire Arthrose : les symptômes

La cause principale de cette maladie est l’usure du cartilage situé au niveau des articulations. En effet, la détérioration du cartilage couvrant les extrémités osseuses provoque d’énormes douleurs. La personne, souffrant de cette affection, aura donc des sensations douloureuses au niveau des arcs cérébraux. Les douleurs ressenties varient en fonction de la gravité de l’affection.

L’arthrose zygapophysaire a pour symptômes de grandes douleurs dans le bas du dos et à la nuque. En fonction du malade, les sensations douloureuses peuvent être intenses ou atténuées. Il peut également y avoir des périodes d’accalmie. Lorsque l’affection est déjà à un stade avancé, les déplacements ou mouvements sont limités. Des détériorations articulaires sont également remarquables. Le patient sera donc dans l’incapacité de réaliser certaines tâches au quotidien.

Arthrose zygapophysaire : le traitement médical adéquat

Cette forme d’arthrose se retrouve dans la catégorie des maladies dégénératives incurables. Autrement dit, l’arthrose zygapophysaire ne se guérit pas. Les avancées de la médecine permettent plutôt d’obtenir un traitement pour diminuer la douleur. Le médecin devra suivre le diagnostic établi afin de mettre en place le protocole de soin.

Par conséquent, il existe un grand nombre de traitements pouvant permettre de réduire les douleurs. Toutefois, le traitement le plus connu est celui de la viscosupplémentation. Ce procédé consiste à injecter de l’acide hyaluronique dans les extrémités osseuses dégradées. L’objectif est d’apaiser la douleur ressentie et d’apporter du confort aux interapophysaires postérieures.

Arthrose zygapophysaire : les sports adaptés

Les activités sportives sont également adaptées pour contrer zygapophysaire arthrose. En effet, elles permettent d’améliorer la posture et de solidifier les muscles. Elles servent aussi à contrôler le poids afin d’éviter une surcharge au dos. Cette solution est propice pour l’arthrose du dos. Les déplacements deviennent moins difficiles et la douleur s’amenuise.

Bien que le sport soit indiqué, ce ne sont pas toutes les activités sportives qui sont recommandées. En effet, les activités physiques adéquates sont :

  • aviron ;
  • football et basket-ball ;
  • athlétisme ;
  • canoë-kayak ;
  • tennis de table ;
  • escrime ;
  • karaté.

Outre ses activités sportives, le malade d’arthrose zygapophysaire peut faire du qi gong et du taïchi chuan pour être actif. La natation est aussi une bonne activité physique pour atteindre l’objet de renforcement musculaire. Il faut souligner que l’aquagym est l’exercice le plus adapté.

En somme, l’arthrose Zygapophysaire est de plus en plus répandue. Elle cause d’énormes douleurs à ceux qui en sont atteints. Même si elle ne peut se guérir, il existe des traitements pouvant atténuer la douleur. La pratique de disciplines sportives est vivement recommandée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.